^Haut de page
foto1 foto2 foto3 foto4 foto5

La véritable tradition n'est pas de refaire ce que les autres ont fait mais de trouver l'esprit qui a fait ces grandes choses et qui en ferait de toute autre en d'autres temps - (Paul Valery) - A la ferme de la Vallée nous ne faisons pas les choses en grand. Nous veillons simplement à redonner sens à la dimension fermière et partager notre plaisir de faire. Ici, le visiteur devient aisément acteur des réalisations à venir. N'hésitez pas à venir avec vos amis... Ils vous le rendront bien !


Ferme de la Vallée
07 86 50 36 01
ferme@rarecourtoise.com

du Champ... à la Chope !

Un Territoire d'Exception !

Les Rarécourtoises revendiquent leur appelation Village et leur Territoire d'origine.

Rarécourt en particulier et l'Argonne en général sont donc indissociables des produits élaborés à la Ferme de la Vallée.

photo egliseRarécourt : Commune forestière à l'histoire atypique (ancienne communauté indépendante sous franchise fiscale !) est un villlage (200 habitants,  autrefois près de 1000 ! ) situé à l'écart des axes de circulation mais à seulement 2 km de la sortie d'Autoroute A4-29(1). Il comprend de nombreux sites naturels remarquables (Zone Natura 2000 de plus de 800ha, Espace Naturel Sensible de 20ha, Captage Grenelle sur 650 ha...), un habitat ancien bien sauvegardé (épargné par la guerre 14-18) et des éléments exceptionnel de patrimoine bâti (dernier moulin à coquins, unique ancien four à faîence du Grand Est, Eglise au clocher singulier, nombreux anciens lavoirs...).

Plus d'info sur www.rarecourt.info

L'Argonne : Ce territoire se distingue surtout par son sous-sol unique et patrimonial :

Une roche très particulière, la gaize, s’est déposée là il y a une centaine de millions d’années. Elle repose sur les argiles de Gault et les sables verts (Albien). Contrairement aux rares autres affleurements de gaize dans le monde, le massif Argonnais forme un relief atteignant 300m et domine les paysages alentour de sa hauteur, conférant au territoire son caractère unique.

Des patrimoines Humains témoins de l’Histoire de France

carte argonneC’est une zone frontière et d’échanges :

La situation géographique de l’Argonne et sa topographie particulière ont amené les Hommes à en faire une zone de délimitation au travers des âges. D’abord frontière territoriale entre différents peuples gaulois, puis frontière entre le royaume de Charles-le-Chauve et celui de Lothaire, l’Argonne est restée depuis une zone de délimitation. La Biesme, dont la vallée se trouve au milieu du massif Argonnais, délimite encore aujourd’hui les départements de la Marne et de la Meuse. Différentes industries, la verrerie à partir du 11ème siècle puis la céramique au 17ème siècle, ont exploité cette zone particulière riche en matières premières et permettant de commercer aussi bien avec les territoires de l’Ouest qu’avec ceux de l’Est.

C’est un haut-lieu de l’Histoire de France :

De nombreux évènements d’importance nationale se sont déroulés en Argonne. Les plus notables étant l’arrestation du Roi Louis XVI à Varennes-en-Argonne, la Bataille de Valmy, fondement de la République, et les combats des deux Guerres Mondiales. Les lieux de mémoire Argonnais semblent logés dans l’écrin naturel qu’est ce territoire. De nombreux visiteurs viennent chaque année en Argonne pour découvrir ce patrimoine historique et mémoriel d’exception.

C’est un véritable carrefour pour la circulation des espèces, sédentaires ou migratrices, à l’échelle Régionale et Nationale grâce à la présence d’importantes continuités naturelles (étendues d’eau, forêts, ripisylves…) ou semi-naturelles (espaces agricoles ouverts bordés de haies, prairies

crapaud sonneur a ventre jauneC’est un remarquable réservoir de biodiversité qui abrite ainsi plus de 280 espèces d’oiseaux : 180 figurent sur la liste rouge des oiseaux nicheurs de France métropolitaine et 20 sont considérées comme vulnérables ou en danger telles que la Cigogne noire (Ciconia nigra) qui bénéficie du maillage entre espaces boisés et prairies humides, ou le Busard cendré (Circus pygargus) qui préfère quant à lui les espaces agricoles cultivés. L’Argonne accueille également 18 espèces de chauves-souris dont 7 d’intérêt communautaire. Enfin, le territoire Argonnais compte également de très nombreuses espèces d’insectes, d’amphibiens ou de reptiles. La flore y est également spécifique de par la présence d’espèces en danger comme l’Orme lisse (Ulmus laevis), ou patrimoniales et témoins de l’histoire comme les plantes dites obsidionales telle que la Bermudienne des montagnes (Sisyrinchium montanum), introduite lors des conflits armés du XXème siècle.

Plus d'info sur www.argonne-pnr.eu

Copyrigcht © 2013 rarecourtoise.com